NORME SKATEPARK, vers une possible évolution

Publié: 22 février 2013 par recreationurbaine dans News Récréation urbaine

Mercredi 13 Mars 2013, l’Association Française de Normalisation (AFNOR), réunie la commission S53E « Structures pour skates et rollers », afin d’évaluer la nécessité de faire évoluer le texte normatif concernant les skateparks: l’actuelle NF EN 14974.

Depuis sa promulgation en 2006, il est remonté à l’AFNOR, de la part  de bureaux de contrôles,  de concepteurs, de maitres d’ouvrages, d’entreprises, que cette norme Européenne NF EN 14974, présentait, à bien des égards, un certain décalage entre ses prescriptions et les réalités actuelles de la conception/construction des skateparks en France.

Il est vrai que la dite norme, est le fruit d’une « compilation » d’anciens textes Français et Allemand trouvant leurs origines au milieux des années 90.
A cette époque les skateparks étaient dans leur grande majorité des agrées (modules) posés sur un sol plat.
Si la norme actuelle permet encore de contrôler ce type de skateparks, dit « modulaire« , elle apparait maintenant inappropriée pour une grande partie des nouveaux équipements.
Surtout quand ceux-ci ont un design original.

Cette situation a pu générer des blocages entre concepteurs, maitres d’ouvrages et bureaux de contrôles.

Bien qu’étant sous statuquo européen l’AFNOR et Rolland MELET, président de la commission concernée, ont jugé nécessaire de provoquer cette réunion.
Ceci pour faire un tour de table des acteurs, intervenants sur les skateparks, afin d’évaluer ce qui pourrait être fait.

La tache ne s’annonce pas être des plus simple.
Du fait du statut Européen de la norme, la France ne peut pas prendre seule l’initiative d’abroger, ou tout simplement d’amender , le texte actuel.
Cela doit se passer en coordination avec les autres pays membres du CEN (Comité Européen de Normalisation).
Pour autant ce n’est pas une raison pour ne rien faire. D’après Grégory BERTHOU, Responsable Développement « Biens de consommation, Sports et Loisirs », il y a des possibilités de révision, ou de production de texte complémentaire. C’est un travail un peu technique, mais pas impossible.
Le tout étant de s’assurer de la nécessite, tout autant que des volontés de participation.
Il faut avoir présent à l’esprit que la rédaction d’une norme est un travail bénévole, long et fastidieux.

Cette réunion du 13 mars 2013, est donc un premier pas, permettant de faire un état des lieux.

Pour plus d’information:info@recreation-urbaine.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s