Archives de la catégorie ‘billet d’humeur’


TARADEL
Premier site touristique connecté

 

Le vendredi 29 Avril 2016 les plus hauts responsables de notre région, à l’invitation d’Olivier Audibert-Troin , Président de la Communauté d’Agglomération Dracénoise, vont venir inaugurer le site touristique connecté du Taradel, que nous avons créé à Taradeau.

Ce site n’est pas un projet Digital Washing de plus.

Le site du TARADEL est réellement SMART :

* il propose une vraie offre de services touristiques connectés SANS générer de charges extravagantes pour la collectivité (pas d’énergie consommée, pas de contraintes supplémentaires pour le maintien de l’information, pas de maintenance).

* En s’adressant aux touristes dans leur langue maternelle, il créé un lien intime entre eux et le territoire.

* Alimenté par ACVS, (l’Open Data mis en place par le département et quotidiennement mis à jour par les équipes des Offices du Tourisme), il distille les informations les plus récentes et pertinentes.

Tout ceci est rendu possible par l’installation d’une signalétique touristique intelligente que nous avons imaginé et conçu avec nos partenaires, pour le compte de la communauté d’agglomération dracénoise (www.dracenie.com)

Il est important de souligner que tous les acteurs de cette institution auront fait preuve d’une volonté farouche à faire aboutir cette innovation.
Et cela nous aura permis de surmonter tous les écueils.

Que ce soit la Table d’Orientation, la signalétique des monuments ou le Relais d’Information Service, chacun de ces mobiliers constitue une rupture avec leurs équivalents traditionnels.

TABLE D’ORIENTATION CONNECTEE

RELAIS INFO SERVICES (RIS) / SIGNALETIQUE

La table d’orientation connectée est, sans nul doute, l’exemple le plus emblématique de ce projet.
Elle est à la fois simple et robuste grâce à l’utilisation de ce matériau noble qu’est le béton.
Dans le même temps elle met en œuvre les technologies les plus pointues du moment que nous sommes allés chercher auprès de partenaires issus de la Dracénie comme de l’autre bout de la France :
Davenne Design pour l’impression sur Béton,
360SmartConnect pour la technologie Béton Connecté.
Cap6 pour le traitement des Data

Tout cela a participé à faire de la table d’orientation connectée du Taradel, une innovation sans équivalent, et qui, nous l’espérons, saura se multiplier.

Mais cette prouesse technologique ne doit pas faire perdre de vue l’objectif principal du site : que les touristes y trouvent un service de qualité et que cela ait des retombées sur notre beau territoire !

Une démo valant plus qu’une longue explication, je vous invite à tester par vous-même ces services que vous trouverez le lien suivant :

Vous y trouverez ce que les visiteurs verrons sur leur smartphone après l’avoir simplement posé sur l’un des logos tatoués sur le béton de la table.

Pour finir, je tiens à remercier tous les intervenants du projet sans l’énergie et l’enthousiasme desquels je n’aurais pas réussi à concrétiser cette opération:

– Robin CAMACHO, Frédéric SERRURIER et l’équipe de RECREATION URBAINE.
– Nicolas DANI et toute l’équipe de Cap6
– Laurent MONTEGUT 360SmartConnect.io
– Fabrice DAVENNE FDD
– ID-BAT www.idbat.com
– ISOSIGN isosign.fr
– PMD www.pmd-materiel.com
– PIC BOIS www.pic-bois.com

Et bien entendu l’implication des représentants de la maîtrise d’ouvrage, Sophie PERRYMON, Frederic LANORE, Léon FISHER, Yannick METAYER de l’office du tourisme de la Dracénie,

Célia AUCLAIR, Remy GUIAVARC’H, Kevin MAINGOURD, Jérome KERUSEL, Carinne AVELLA, Bernard AGARINI de la communauté d’agglomération Dracénoise.

Et surtout « last but not least » les élus de l’agglomération, Valérie MARCY, Olivier AUDIBERT-TROIN, Gilbert GALLIANO et Alain PARLANTI qui ont eu le courage de soutenir l’innovation locale.

MERCI A VOUS TOUS POUR VOTRE CONFIANCE
ELLE A PERMIS LA RÉALISATION DE CE PROJET D’EXCEPTION.

Rolland MELET

Publicités

Le 21 mai 2014, « j’ai » ,Rolland MELET, été invité par les organisateurs du Forum Sports et Territoires, à présenter l’état de la réflexion en matière d’équipement sportif Web3.0.

wpid-wp-1400667221466.jpg

Vous trouverez ci-dessous le contenu et le support de mon intervention.
Restant à votre disposition pour prolonger la réflexion.

(suite…)

La semaine dernière s’est tenue à Strasbourg, le 7 Mai, ce que l’on peut qualifier de réunion quasi européenne au sujet de la nécessité d’une rénovation de la norme skatepark.

2014-05-07 14.15.59

En effet si cette réunion n’avait pas le caractère officiel d’une réunion CEN, trois des principaux contributeurs avaient répondu présent à notre initiative:
Stephan STRASSER, président du groupe de travail européen (CENTC136-WG12), Ingo NASHHOLD, président du comité Allemand et bien sûr votre serviteur, Rolland MELET, président de la commission miroir française (AFNOR S53E). Étaient également présents une représentante de l’AFNOR et deux membres du comité allemand.

(suite…)

Un article exprimant un point de vu, qui si l’on sent bien que l’auteur a, et expérimente encore , des relations difficiles avec les trottinettes, est somme toute plutôt mesuré, sur le réel problème que pose les trotiriders, et surtout leur attitudes sur les spots.

A lire sur http://www.urbansurfer.co.uk/blog/ par ANTH

Kids on scooters

En lisant les news, qui apparaissent sur Google, j’ai été intrigué par une annonce relayant un article du monde où il est annoncé que PPR se « recentrerait vers le luxe et l’habillement sportif » plus que la distribution puisque le groupe Français se séparait de la REDOUTE et de la FNAC.

Intrigué et apres quelques googleleries j’ai eu la surprise de découvrir que (suite…)

Une vidéo à voir ABSOLUMENT.

English version at the bottom

Outre qu’elle montre que les tables de pingpong du square Victor HUGO à BONDY ont enfin trouvé leur utilité, cette vidéo est intéressante car elle pose une vraie question et ouvre à un vrai débat.

Faut-il ou non créer des espaces dédiés aux pratiques autonomes?

Les commentaires laissés sur de la video laissé sur YouTube ne démontrent pas d’une hostilité farouche pour ce genre d’espaces dédiés.

Il est vrai que la tentation d’enfermer les pratiques urbaines, par essence libre, peut être grande pour certains esprits, que nous qualifierons de conformiste.
Mais le rejet pur et simple de ce type d’espace n’est il pas non plus une sorte de conformisme en soit?
Quelque soit le sport, ou le life-style, que celui qui n’a jamais pris appui sur une structure dédiée pour faciliter sa pratique lève le doigt.

Prendre une remontée mécanique pour aller shooter un couloir.
Mettre un matelas pour amortir une première réception.
Rajouter un peu de wax pour que ça glisse mieux…
Tout le monde a cédé un jour ou l’autre à ce genre de facilité.

Nous n’avons pas créer ce spot pour y enfermer les traceurs (pas plus que les riders à roulettes d’ailleurs)Bien au contraire, nous avons créer cet espace dans une idée de facilité la découverte, tout autant du lieu, que des pratiques.
Notre but était de créer de la mixité en rénovant ce lieu laissé à l’abandon.

Pour ce qui est de la découverte par les kids de Bondy du parkour, du skate, du roller, du BMX, de la Trott … seul l’avenir nous le dira vraiment.
Susciter des vocations n’est pas une chose très visible et pour laquelle il faut rester très très modeste.

En revanche, faire connaitre le lieu, je crois vraiment que la mission est accomplie si on en juge les apparitions du « quasi » full pipe dans nombre vidéos de skate, ou encore cette vidéo.
Je ne suis absolument pas sûr que le crew qui a fait la vidéo aurait eu même la simple idée de venir dans ce quartier pour bouger. Alors que, comme ils le démontrent fort bien, les config de Bondy, s’y prêtent aussi, pour qui est assez aguerri pour les lire.

En conclusion, et vous l’aurez compris, je trouve cette vidéo très intéressante, car outre l’usage des tables de pingpong, elle ouvre le débat.

Rolland

And for those who don’t have the chance to understand our beautiful language (sorry for those rough translation)
Moreover it shows that the pingpong tables of the BONDY’s Victor Hugo square have finally found their utility, this video is interesting because it asked a real issue and a real open debate.

Should or should not create dedicates spaces for autonomous practice?

The comments left on YouTube does not show any dramatic hostility to this kind of dedicated spaces.

It is true that the temptation to confine urban sports, essentially free, can be great for some minds, that we can qualify as conformist.

But the outright rejection of this type of space it is not a kind of conformism in itself?
Whatever the sport, or life-style, who can say that he has never use any kind of dedicated facilities?

We did not create this spot to enclose tracers (nor any kind of riders)
We did create this space in a sense of discovery, as much for the place, than for the sports.
Our goal was to create diversity in renovating this abandoned place.

Regarding the discovery of the Parkour by Bondys’s kids, as well as skateboarding, rollerblading, BMX, scotters… Only the future will tell.
Foster vocations is not something very visible and for which we must be very, very modest.

However, make the place known, I really do think the mission is accomplished. Judgingby howmany time I see the « quasi » full pipe in many skate videos. Even this video is a proof of that.
I am not sure that the crew who made the vid, would have, even the simple idea to come to this area to move.
Then, as shown the BONDY’S landscape also allow to move on it (for those who have the knowledge to read it)

In conclusion, and you’ll understand, I find this video very interesting, because in addition to the use of pingpong tables, it opens the debate.

Rolland (sorry for my poor english)